• Nos magasins
Delhaize vous souhaite de joyeuses fêtes: Profitez maintenant de 3% de réduction sur vos courses en ligne + Livraison ou préparation gratuite* jusqu'au 31 décembre.  Je shoppe >

De la volaille pour votre repas de fête

Un menu de Noël classique comporte la plupart du temps de la volaille. Un aliment délicieux et festif ! Delhaize propose un large assortiment de la meilleure qualité : dinde, poulet, canard, pintade, pigeon, caille, coquelet, chapon, faisan... Vous trouverez ci-dessous des conseils pour réussir votre volaille et ne pas y laisser de plumes !

Conseils pour la cuisson de votre dinde

Si vous êtes un inconditionnel de la tradition, vous allez probablement préparer une dinde pour Noël. Deux options s’offrent à vous : opter pour une dinde sans ou avec farce. La préparation variera légèrement.

Généralités :

  • Prévoyez environ 500 g de viande par personne. Une dinde de moins de cinq kilos est plus tendre. Si une dinde de ce poids n’est pas suffisante pour tous vos convives, il vaut mieux en faire cuire deux plutôt qu’une plus grosse, que vous aurez par ailleurs du mal à faire entrer dans votre four !
  • La dinde adore les farces savoureuses ! Une farce bien aromatisée relève la saveur de la volaille et lui donne un aspect rebondi encore plus appétissant. La préparation de la dinde étant assez longue, nous vous conseillons vivement de préparer votre farce la veille, voire 48 h à l’avance.
  • Farcie ou pas, sortez la dinde du frigo deux bonnes heures avant de commencer la préparation, et laissez-la reposer à température ambiante.

Si vous optez pour une dinde nature sans farce :

  • Assaisonnez votre dinde la veille par quelques tours de moulin à poivre, du sel et quelques épices selon votre goût. Couvrez d’un linge humide et replacez-la au frigo.
  • Cuisson : Pour une dinde fraîche mais non farcie, comptez 15 minutes à 250°C et puis le reste du temps à 180°C en fonction de son poids. Son temps de cuisson est proportionnel à son poids. Exemple : pour une dinde de 3 kg, laissez-la cuire 15 min à 250°C puis 3h à 180°C.
  • Arrosez-la de son jus de cuisson toutes les 15 minutes pour éviter qu’elle ne devienne trop sèche.

Si vous optez pour une dinde farcie :

Pour les quantités, on compte habituellement 250 à 375 ml de farce par kilo de dinde. Insérez-la juste avant la cuisson par le croupion ou le cou, en évitant de trop tasser pour lui permettre de gonfler sans faire éclater la chair. Une fois la farce introduite dans la cavité, posez la volaille sur la poitrine et bridez (c’est-à-dire fermer la cavité) à l’aide d’une aiguille à brider et de ficelle de cuisine, afin de maintenir la farce en place. Vous pouvez aussi replier les cuisses sur le corps de la dinde avec le même fil pour assurer une meilleure cuisson.

  • Placez la dinde dans un grand plat couvert préalablement beurré et ajoutez également des morceaux de beurre par-dessus.
  • Pour une dinde fraîche farcie, faites cuire une heure à 200°C. Descendez ensuite le four à 165°C et cuisez encore le nombre d'heures correspondant au poids de la dinde. Exemple : une dinde de 3 kg cuira 1h à 200°C et 2h à 165°C.
  • Arrosez-la de son jus de cuisson toutes les 15 minutes pour éviter qu’elle ne devienne trop sèche. Couvrez la dinde de papier aluminium afin qu'elle reste juteuse. Retirez le papier 30 minutes avant la fin du temps de cuisson pour obtenir une belle couleur mordorée.
  • Sortez-la du four et piquez dedans avec un couteau ou une aiguille à tricoter. Si la farce n'y adhère plus, la viande est cuite.
  • À la fin de la cuisson, enveloppez la dinde d’une feuille de papier d’aluminium munie de petites ouvertures pour laisser la chaleur s’échapper ; laissez reposer environ 15 minutes. Ceci permet aux fibres de se détendre et assure une meilleure distribution des sucs de la viande.
  • À table, présentez-la sur le dos : c'est non seulement plus appétissant, mais c'est surtout le seul moyen de réussir à la découper. Cette opération se réalise très simplement : détachez les cuisses et les ailes, puis, tranchez la poitrine, un côté à la fois, en vous rapprochant au fur et à mesure du bréchet (ou sternum). Vous obtiendrez ainsi de belles aiguillettes.

Astuces :

  • Pour vérifier si la viande est cuite à point, assurez-vous que les cuisses se détachent facilement, que la viande aussi se détache aisément des os et que le jus qui s’écoule de la viande est clair et non rosé.
  • Pour que la peau soit bien dorée, frottez-la avec un liquide acide, jus de citron ou vinaigre aromatisé, puis enduisez de margarine et arrosez fréquemment.

Saviez-vous ?

La dinde a été importée

Comment la dinde s'est-elle retrouvée sur nos tables de fête ? Cette tradition culinaire provient des États-Unis où la dinde farcie constitue un plat typique de la fête de Thanksgiving. Chez nous, elle n'est apparue qu'après la deuxième guerre mondiale. Les soldats américains ont importé ce plat de leur pays d'origine et ont introduit la dinde farcie dans les menus de fête dans nos régions. Comme il s'agit d'un grand oiseau pouvant nourrir de nombreuses personnes, il semblait particulièrement bien adapté aux repas de famille.

Cuisiner du canard

La viande de canard est réputée pour son goût raffiné et apporte donc une touche festive supplémentaire à votre menu. De plus, il s'agit d'un produit très riche. En effet, la majorité des parties de cet oiseau peuvent être consommées : poitrine, foie, gésier, cuisses. Vous disposez donc d'un choix varié parmi différentes préparations : cuisses confites, foie de canard cru, magret cuit ou fumé, etc

La canette de Barbarie

Prête à cuire, la canette présente une viande tendre, à préparer dans la plus pure tradition - à l’orange ou aux olives - ou parfumée à la badiane et à la cannelle pour une touche plus exotique.

Comptez 1h de cuisson au four à 180°C pour 2 kg de viande.

Suggestions de recettes au canard :

Saviez-vous ?

Du bon gras !

Le canard contient principalement des graisses mono-insaturées. Il est d'ailleurs parfois comparé à l'huile d'olive pour ses vertus nutritionnelles. N'hésitez donc pas à utiliser la graisse de canard pour cuisiner. Elle tolère bien les hautes températures et apportera fondant et saveur à vos pommes de terre sautées ou à vos légumes braisés.

Les autres oiseaux de fête : coquelet, pintade, caille et pigeon

Souhaitez-vous vous distinguer de manière originale cette année et ne pas servir de dinde ? Découvrez alors les variantes proposées par Delhaize : coquelet, pintade, chapon, faisan, pintade chaponnée, caille et pigeon. Certaines de ces volailles sont déjà farcies et n'ont plus qu'à être cuites.

Coquelet

Un coquelet au four s'accorde parfaitement avec des pommes de terre aillées et des herbes aromatiques.

Coquelet aux pommes de terre aillées >

Pintade

Se prépare comme du faisandeau, de la perdrix ou du poulet. Vous pouvez faire rôtir la viande ou la faire sauter. Afin qu'elle reste juteuse au cours de la préparation, il est fortement conseillé de l'arroser régulièrement avec du jus de cuisson. Vous pouvez accompagner la pintade de pommes de terre, de romarin et d'ail.

Ballotins de pintadeau et curry de légumes-racine >

Caille

Est toujours bardée au lard. Un régal avec des raisins et des pommes de terre grenailles.

Cailles rôties au romarin et raisins frais >

Pigeon

La viande des jeunes pigeons est blanche et douce comme celle du poulet. Ils peuvent tout à fait être rôtis. Vous pouvez servir le pigeon avec des petits pois ou de la salade.

Pigeon farci, crumble au pain d’épices et sauce au foie gras, purée de pommes de terre >

Ajouter à la liste de courses
On dirait que vous n'avez pas encore de liste de courses. Cliquez sur le bouton ci-dessous pour en créer une nouvelle.
Ce produit est déjà présent dans cette liste de courses
Produit ajouté à la liste de courses